Aller au contenu
Accueil > Le Blog de Merlin > Télétravail : quelques astuces pour assurer avec les enfants

Télétravail : quelques astuces pour assurer avec les enfants

télétravail avec enfants

Avec la vague du variant Omicron, les fermetures de classes se répètent. Et quand on est parent, on échappe difficilement à la problématique du télétravail avec les enfants. Bien sûr, tout dépend de votre activité professionnelle et de vos missions de travail à domicile. Mais en général, nos enfants réclament notre attention et nous ne pouvons pas toujours la leur donner. Alors voici quelques petites astuces testées par l’équipe Merlin et qui ont fait leurs preuves ces derniers mois.

Prévenir ses collègues et intervenants de télétravail

Vous avez une réunion en visio-conférence et vous espérez que votre petit dernier s’occupera tout seul ? Il vous l’a promis, il est grand maintenant et il comprend que vous ne puissiez pas lui répondre pendant un moment. Un moment oui, mais quelle valeur à ce laps de temps pour lui ? Tandis que vous misez sur 30 ou 60 minutes, elle.lui pourrait très bien venir frapper à votre porte dans 10 minutes. En effet, la notion de temps nécessite une certaine maturité pour recouvrir la perception d’un adulte. Et la durée de ce temps varie en fonction de son âge et de son autonomie. Si l’enfant joue habituellement avec ses parents et frères et soeurs, il risque de se sentir désoeuvré pendant que vous travaillez.

Depuis le début de la pandémie, tous les travailleurs sont concernés par le télétravail. Par conséquent, les participants à une réunion font généralement preuve de compréhension. Le mieux est donc d’expliquer en début de réunion que votre·vos enfants pourraient éventuellement réclamer votre attention. Vous serez plus à l’aise et votre assistance sera moins surprise d’une interruption potentielle. Par ailleurs, vis-à-vis de votre enfant, vous vous sentirez autorisé à lui répondre discrètement, sans que cela passe pour un manque de politesse.

Pour éviter qu’il·elle ne vienne toutes les cinq minutes vérifier si vous avez terminé votre réunion, prévoyez deux dispositions importantes :

  • prévenez votre assistance,
  • assurez-vous que votre durée n’excède pas sa perception
  • mettez à disposition le matériel nécessaire aux activités prévues
  • sécurisez l’environnement.

©VisionPics pour Pixabay

Aider l’enfant à avoir des repères temporels

Afin d’aider votre enfant à accepter votre « absence à domicile », vous lui rappellerez bien sûr les raisons de votre travail et combien c’est important pour vous. Lorsque vous vous adressez à lui avec sérieux et sans reproche, il se sent pris en compte et accepte mieux ce qui le contrarie de prime abord. Cependant, malgré sa bonne volonté, l’enfant peut se sentir perdu dans une durée d’attente sans limite. Plutôt que de lui dire qu’il devra vous attendre, demandez-lui ce qu’il aimerait faire comme activité. Vous le rendez acteur de sa journée et il se sentira moins dépendant de vous et donc plus autonome.

Vous pouvez lui proposer des outils qui aident à se repérer dans le temps et à compter la durée : sablier, compteur, chronomètretemps d’écoute audio.

Proposer des activités ciblées pendant vos obligations de télétravail

Afin de faciliter son autonomie, vous pouvez convenir d’un cadre rassurant qui associera une action à une durée. En proposant par exemple de :

  • réaliser un coloriage magique (code couleur ou symboles pour les plus jeunes, code chiffré ou avec calculs pour les plus grands)
  • découper des confettis, ou déchirer des papiers journaux avec des ciseaux adaptés. Quoi de plus amusant et stimulant pour faire la fête après votre réunion !
  • coller librement ou avec consigne des matériels variés (papiers, tissus, pompons, gommettes, paillettes, plumes…). Plus il y en a, plus ça donne envie et dure longtemps.
  • préparer un pique-nique ou une fête d’anniversaire pour les doudous. Là encore les supports peuvent être variés : de la pâte à modeler, des jouets de cuisine, des emballages à recycler.

Évidemment plus l’enfant est grand, plus il pourra s’adonner à une activité longue. Par exemple, à partir de 8 ans, vous pouvez lui proposer de réaliser des scènettes avec des figurines (type Playmobil par exemple) qu’il prendra en photo. Pensez à préparer des challenges sur des cartes à piocher. Quand il a tout installé, il prend une photo qu’il vous montrera plus tard. Puis il défait tout et recommence avec un nouveau challenge. Par exemple :

  • invente une scène avec deux enfants, un cheval et un indien,
  • imagine ce qui se passe avec un oeuf de dinosaure, un chien et un guerrier
  • créer une histoire avec une pyramide et trois bonshommes…
créer une scène avec des figurines activité télétravail

En fonction des figurines à disposition, vous pouvez ainsi proposer plusieurs idées qui plongeront votre enfant dans son imaginaire et qui le mettront en action. La réalisation de décors à partir d’emballages recyclés donne une grande liberté d’entreprendre sans craindre de mal faire. Par exemple, une bouteille de lait pourra être transformée en tour, une boîte de mouchoirs en cachette, les rouleaux en rondins de bois ou encore une brosse à dent en balai magique…

Scène avec des figurines ©Lauriane Albrecht

Mais que faire lorsqu’on est en télétravail, sans forcément être en réunion ?

Fractionner son temps de travail : la méthode Pomodoro appliquée au télétravail

C’est un problème que connaissent bien les free lance et les entrepreneurs qui ont l’habitude d’adapter leur activité à la présence de leurs enfants. Et ce n’est pas le plus facile. En effet, il est parfois plus simple d’expliquer à son enfant qu’on a une réunion et qu’on ne doit pas être dérangé. Alors que quand on travaille sur un coin de table dans la cuisine ou à l’écart dans une des pièces de la maison, on est présent sans être vraiment disponible. C’est bien là toute la problématique du télétravail.

Tout d’abord, il faut se fixer des objectifs raisonnables et reporter peut-être certaines tâches en soirée ou un autre jour. Si ce n’est pas possible et dans tous les cas, il est bon de prévoir des plages de travail fractionnées. L’idée est de maximiser sa concentration, donc son efficacité. Sur le principe de la technique Pomodoro, qui se pratique avec ou sans enfants, on organise des séquences de travail entrecoupées de brèves pauses. Reste plus qu’à faire coïncider vos pauses avec celles de votre enfant. En établissant un planning commun de la matinée ou de la journée, il devient alors plus aisé et supportable pour parents et enfants de vivre une journée de télétravail parental. Quand les enfants ont des devoirs ou des activités sur l’ENT, les parents peuvent tenter d’y caler leurs propres objectifs journaliers.

préparer des fruits télétravail

D’une manière générale, visualiser les tâches journalières ainsi que les moments de détente permet d’aborder plus sereinement la journée. On sait qu’on va se retrouver pour faire des pauses de 10 minutes et ce sont autant de bouffées d’oxygène dans l’emploi du temps.

©Kelly Sikkema pour Unsplash

Quelques idées d’activités courtes pour enfant de tous âges

Pendant les temps de pauses, vous pouvez tester ces activités :

  • jeux langagiers : devinettes, imitations, chansons…,
  • préparer un thé ou un fruit pressé, servir un verre d’eau, découper un fruit pour les plus jeunes,
  • dessin express sous forme de challenge en fonction de l’âge,
  • lire ou écouter une histoire,
  • jouer avec les structures langagières en créant un « cadavre exquis « , pour les plus grands à l’écrit ou sous forme d’étiquettes à fabriquer soi-même pour les plus jeunes,
  • séance sportive : course, gymnastique, parcours dans le salon ou dans le jardin,
  • yoga, méditation

NB : Pour réaliser un cadavre exquis, prenez une feuille et commencer à écrire un sujet puis pliez pour cacher. Votre enfant écrit un verbe puis cache à son tour. Puis vous inscrivez un complément de temps en suivant le même procédé. Votre enfant poursuit par un autre complément. Puis vous dépliez la feuille et découvrez la phrase entière. Le résultat est souvent décalé et amusant ! Cela fonctionne aussi avec des dessins. Vous ou votre enfant commencez par la tête, puis le corps, puis les pattes, la queue…toujours en pliant pour cacher.

Afin d’organiser au mieux vos journées de télétravail, établir un planning vous apportera un cadre bien utile pour éviter de se sentir débordé.

Préparer à l’avance un planning des activités par jour ou semaine

Avec les enfants, on pourra discuter du déroulement de la journée et l’afficher lisiblement. Nul besoin d’un tutoriel compliqué pour réaliser ce planning. Il suffit qu’il soit lisible, coloré et imagé pour les plus petits. Ces derniers se feront d’ailleurs une joie de le décorer au crayon de couleur et à l’aide de gommettes. Inscrivez lisiblement ou graphiquement sur un papier épais ou cartonné, des diverses activités possibles :

  • jeux libres (construction, figurines, déguisement…),
  • dessin, coloriage,
  • découpage, collage, bricolage,
  • écouter une histoire,
  • écouter de la musique,
  • jeux sportifs (intérieur ou extérieur) et expression corporelle (yoga, danse, théâtre),
  • rangement, ménage, soins aux animaux et plantes
  • bain, douche,
  • repas,
  • sommeil (sieste, nuit).

À l’aide cette liste, vous pouvez proposer à l’avance un planning d’activités en anticipant les besoins de matériel et votre disponibilité. Vous pouvez planifier pour plusieurs jours, en alternant les activités ludiques, sportives et celles qui nécessitent de la concentration. À chaque fois qu’une activité sera terminée, vous vous retrouvez pour une pause et pourrez échanger à son sujet.

Les capacités d’adaptation des enfants sont remarquables. Ces derniers se prêteront à vos nouveaux rituels qui leur rappelleront ceux de l’école. Si vous manquez encore d’idées, vous pouvez toujours puiser dans notre précédent article plein d’activités à faire à la maison en hiver. Et c’est bientôt la fête des crêpes, alors qui tente de les faire sauter ET retomber dans la poêle ?

La gazette de Merlin