Aller au contenu
Accueil > Le Blog de Merlin > La gazette de Merlin > Méthodes pour apprendre à lire l’heure à un enfant dès 5 ans

Méthodes pour apprendre à lire l’heure à un enfant dès 5 ans

apprendre à lire l'heure Canva Pro

[simple-author-box]

Savoir lire l’heure revient pour un enfant à accéder à un niveau d’autonomie comparable à celui de la lecture des textes. Il en découle pour lui de nombreuses actions qu’il peut anticiper, programmer, aménager… En étant maître de son temps, il contrôle et gère mieux son emploi du temps quotidien. Et la sempiternelle phrase que nous répétons à nos enfants depuis la crèche, on est en retard !, prend tout à coup sens. C’est dire combien la lecture de l’heure est un cap dans le développement de l’enfant. Cependant, la lecture de l’heure comporte des difficultés pour un jeune enfant et tous n’apprendront pas au même moment, ni à la même vitesse. Mais tous réussiront ! Voici pour vous aider à accompagner votre enfant dans cette quête de l’horloge quelques repères et conseils. Prêts à remettre vos pendules à l’heure ?

Repères d’apprentissage pour lire l’heure à l’école

Les prérequis de la maternelle pour se repérer dans le temps

À l’école, la lecture de l’heure concerne le cycle 2 (CP, CE1, CE2). Mais son apprentissage ne démarre pas de rien puisqu’il s’appuie sur les prérequis du cycle 1 concernant la structuration du temps. En effet, dès leur entrée en maternelle les enfants suivent le déroulement de leur journée sur un affichage. Cela leur permet d’intégrer les différents temps de la journée – la matinée, la cantine, l’après-midi – souvent au travers de rituels. Petit à petit, le schéma de la journée s’affine avec l’alternance des activités. En Grande Section, les élèves sont capables de savoir quel jour ils auront chorale et quel autre prévoit le parcours de motricité. Ce premier repérage est étayé par le développement du langage et l’enrichissement du vocabulaire. Les enfants s’appuient sur eux pour évoquer ce qu’ils ont fait et ce qu’ils vont bientôt faire.

Progressivement, le temps apparait comme une succession permanente d’instants passés, présents et futurs. De plus, la notion d’heure s’invite dans les expressions usuelles : tout à l’heure, ce n’est pas encore l’heure, l’heure des histoires, l’heure des nounous/parents, la course à la montre… Parfois encore les enfants demandent aux adultes l’heure qu’il est, sans que cela fasse beaucoup sens. Cependant, ils pressentent que le monde s’organise autour d’un découpage précis auquel les plus grands ont constamment recours. Bien sûr, ils savent aussi que nous utilisons des outils de mesure comme la montre, l’horloge, l’affichage digital du four, du téléphone, de l’ordinateur etc. Depuis tout petits donc ils baignent dans diverses notions de temps, durée, horaires, souvenirs, projets…

Les objectifs du cycle 2 pour formaliser la lecture de l’heure

Puis au cycle 2, l’école les incite à formaliser ces connaissances empiriques et à nommer précisément chaque aspect du temps. Les programmes évoquent l’objectif de se situer dans le temps. « Cette compétence transversale, indispensable à la structuration cognitive des élèves, se construit à partir d’une verbalisation et de rituels quotidiens ainsi que de séquences dédiées, qui installent progressivement des repères temporels ainsi qu’un langage précis. » (Programmes de 2015 de l’Education nationale).

En fin de cycle 2, c’est-à-dire au CE2, on attend que les élèves sachent lire l’heure et les dates, ainsi que comparer, estimer et mesurer des durées. Pour y parvenir, ils s’entrainent à l’aide de différents supports et outils comme le sablier, l’horloge, la montre à aiguilles et à affichage digital, le chronomètre. Au CP, les élèves doivent connaître les jours de la semaine, les mois et les saisons. Au CE1, ils mettent en relation les durées jour et semaine, jour et heure, heure et minute. Enfin au CE2, ils étudient les relations entre jour/mois/année, puis année/siècle/millénaire et minute et seconde.

Quel âge pour apprendre à lire l’heure ? 

En tant que parent, on peut donc se demander quel est l’âge idéal pour apprendre à lire l’heure. Certes l’imprégnation devient de plus en plus consciente aux alentours de 5 ans. Mais il vaut mieux attendre 7/8 ans pour démarrer l’apprentissage systématique de la lecture de l’heure. En effet, il faut déjà que l’enfant maîtrise la numération et la lecture des nombres jusqu’à 59. Or la comptine des nombres est sue en fin de GS à peu près jusqu’à 29. Et les enfants ne sont souvent pas capables de lire les nombres à deux chiffres. Comment dès lors lire l’heure sans ce prérequis indispensable ?

apprendre à lire l'heure à partir d'un cadran d'horloge

Par ailleurs, le découpage de la journée en 2X12h ou 24h pose aussi problème. Le degré de complexité augmente encore lorsqu’on aborde l’équivalence minutes/heure. En effet, notre système numérique repose sur une base 10 et non 60.

En outre, ce n’est qu’en CP que l’enfant manipule différentes écritures du nombre, par décompositions en dizaines et unités. Il effectue des comparaisons entre les nombres (plus grand, plus petit, égal), compétence utile aussi pour se repérer dans le temps. C’est pourquoi, il parait difficile d’apprendre à lire l’heure avant le CE1. On pourra donc donner comme âge indicatif entre 7 et 9 ans pour englober la classe de CE1 et celle de CE2. Mais bien entendu, il reste toujours possible d’initier un plus jeune enfant sous certaines conditions.

©Canva Pro

Comment apprendre l’heure étape par étape ? 

De la maternelle au CP : imprégnation et première structuration du temps

Il est important de respecter certaines étapes dans l’apprentissage de l’heure. On l’a vu plus haut, l’enfant baigne dans un monde de mesure du temps depuis sa petite enfance. Tout comme il entend des histoires et acquiert des compétences avant de savoir lire tout seul, l’enfant a une connaissance intuitive du temps humain. Cependant, la lecture de l’heure réclame la maîtrise de la numération et des représentions de l’heure sous ses diverses formes (cadran, digital, en minutes ou en demis et quarts).

Comme souvent, la pédagogie et les supports convoqués vont influencer la réussite des apprentissages. La manipulation devra rester le modèle permanent pour donner aux enfants l’accès à la lecture de l’heure. Si vous voulez l’enseigner vous-mêmes à vos enfants, il faudra d’abord vérifier qu’ils sont motivés pour le faire ! Car il est indispensable qu’ils manifestent de l’intérêt envers cette quête d’autonomie et qu’ils disposent d’une connaissance des nombres suffisante.

Voici quelques étapes à respecter :

  • phase de découverte de l’horloge pour nommer le double cadran (base 12 pour les heures et base 60 pour les minutes) et les aiguilles. Adoptez un code couleur : par exemple bleu pour les heures et rouge pour les minutes, avec des chiffres arabes (pas de chiffres romains avant le CE2). Identifier et nommer les deux aiguilles (la trotteuse peut attendre pour le moment…) ;
  • manipulation pour lire les heures pile puis les placer soi-même sur le cadran ;
  • cas de minuit et midi ;
  • découverte de la demi-heure : proposer les deux dénominations (1/2 heure et 30 minutes) et manipulation.

©Markus Spiske pour Unsplash

enfant qui tourne les aiguilles d'une horloge pour apprendre à lire l'heure

Ces étapes peuvent être réalisées dès le CP, mais les suivantes s’adressent de préférence à des enfants plus matures.

Compléter et perfectionner la lecture de l’heure pour les enfants entre 7 et 9 ans

  • découverte du quart d’heure : repérage des quatre quarts et de leur dénomination (“et quart”, “moins le quart” et demi-heure = deux quarts (2X15minutes)) : étape la plus longue pour comprendre les équivalences, les manipuler et les lire correctement ;
  • découverte du découpage en tranches de 5 minutes (travailler les multiples de 5 et 10 jusqu’à 60) via la manipulation : lire et produire l’heure demandée sur cadran ;
  • comprendre à quoi sert la troisième aiguille (trotteuse) qui égrène chaque seconde de chaque minute ;
  • additionner les minutes supplémentaires après chaque graduation 5 (par exemple pour 8h22, on démarre de 20 et on ajoute 2 graduations/minutes) ;
  • découverte de l’affichage digital en base 24h puis 12h : utiliser un compteur qui permet d’afficher les heures et les minutes ;
  • rebrassage sur tous types de supports dans la maison et dehors.

L’apprentissage est donc progressif et suit les notions de maths abordées entre le CE1 et le CE2. La première étape qui consiste à lire et indiquer des heures piles puis des heures et demi concernera plutôt les 5/7 ans, avec éventuellement le quart d’heure. La suite des apprentissages aura lieu en CE2 (8/9 ans) avec des exercices réguliers, tout comme on en pratique pour le calcul mental.

Existe-t-il des méthodes pour apprendre à lire l’heure ?

La trame présentée précédemment ne fait pas appel à une méthode particulière. Mais elle respecte des étapes en fonction des compétences numériques des enfants. Toutefois, vous pouvez influencer la motivation de votre enfant grâce à un matériel pédagogique de qualité. Ainsi vous aborderez avec lui la lecture de l’heure de façon plus ludique. Retenez néanmoins comme préalable que la réussite dépend du respect de la progressivité des objectifs et de la régularité de l’entrainement.

Dans la lignée de la pédagogie active Montessori, vous pouvez proposer à votre enfant de fabriquer sa propre horloge en prenant modèle sur le double cadran (heures et minutes). Une fois fabriqués, superposez les deux disques l’un sur l’autre. De cette façon l’enfant comprend qu’une horloge comporte une information double : d’abord les heures, puis les minutes (ordre de lecture). Ensuite, attribuez à chaque cadran son aiguille : la petite pour les heures, la grande pour les minutes. Fixez l’ensemble à l’aide d’une attache parisienne. Notez qu’il existe de nombreux modèles sur Internet avec les chiffres déjà imprimés. Mais c’est encore mieux si votre enfant peut écrire lui-même les nombres sur chaque cadran. Ou pourquoi pas coller des gommettes de nombres.

Pour jouer à indiquer l’heure, il peut être utile que le parent réalise sa propre horloge. Cela vous permettra de lancer des défis : le premier qui place 3h sur son horloge par exemple ! Choisissez un papier épais, type carte, pour résister aux exercices. Vous pourrez y ajouter ultérieurement un troisième disque plus petit pour donner les heures par 24h.

Activités et jeux pour apprendre à lire l’heure

On trouve dans le commerce de nombreux cahiers d’activité qui reproduisent les exercices faits en classe. En voici quelques-uns :

Certains fabricants de jouets proposent de belles horloges en bois très résistantes. Vous trouverez des cadrans simples avec aiguilles. Et d’autres plus complets comme celui de Melissa et Doug avec un compteur numérique inclus.

Par ailleurs, les montres pédagogiques demeurent un incontournable que les loulous adorent arborer au poignet. On connait de longue date la collection Flik Flak de Swatch. Mais il existe à présent de sérieux concurrents comme la marque belge Twistiti ou encore les modèles Ticlock de Djeco, vendus sur le site de la Poule à pois et Idkids notamment.

Enfin, quelques éditeurs font le pari du ludique en convoquant les personnages fétiches des enfants. Il y a par exemple le Loup d’Orianne Lallemand (éditions Auzou). Ou alors d’autres éditeurs créent une véritable intrigue autour de l’heure. Comme le très tentant Ma grande enquête pour apprendre l’heure de Stéphanie Garnier, Valérie Sansonnet et Sophie Rohrbach paru chez La Martinière Jeunesse. Il s’agit d’une enquête policière autour de la disparition de Chronos.

À vous de décider ce qui conviendra le mieux à votre enfant. Si vous voulez partager vos conseils et astuces avec notre communauté de parents, rendez-vous sur FB et Insta !

La gazette de Merlin

Merlin, c’est le cadeau idéal pour les petits curieux de 3 à 12 ans : des histoires, des documentaires, de la musique… et plus encore, dans une enceinte fabriquée en France !