Aller au contenu
Accueil > Le Blog de Merlin > 5 idées pour apprendre l’anglais aux enfants

5 idées pour apprendre l’anglais aux enfants

@kingschurchinternational

Pourquoi apprendre l’anglais dès le plus jeune âge ? Cette langue aux nombreux charmes au goût de thé et de scones à la marmelade est aussi une langue incontournable d’échanges au niveau international. En initiant les plus jeunes à de nouvelles langues, cultures et sonorités, nous développons leur attention et leur compréhension du monde. Attention toutefois, il ne s’agit pas d’imposer de longues listes de mots à apprendre par coeur. Mais plutôt de s’amuser en savourant des mots inédits !

Pendant toute la durée de la scolarité primaire, l’enseignement de l’anglais repose essentiellement sur l’oral et la prosodie de la langue. On a coutume de dire que rien de telle qu’une immersion linguistique pour apprendre une langue. Mais comme on ne peut pas se téléporter tous les jours dans la patrie d’Harry Potter, nous vous proposons ici un tour de balai magique à domicile. À travers 5 pistes d’activités ludiques reposant sur l’écoute et la participation orale, l’enfant pourra apprendre tout en s’amusant. En effet, tout jeu implique et crée une dynamique de langage. Ce qui facilite l’apprentissage de l’anglais dans sa forme orale puis plus tard écrite.

Apprendre l’anglais grâce au théâtre et aux jeux de rôle

Pour les jeunes enfants, l’apprentissage d’une langue gagne à être ludique et participative. En mettant en contexte des situations de langage, l’enfant se saisit non seulement du vocabulaire approprié mais aussi des structures de phrases. Sans que la syntaxe soit explicitée, les enfants se familiarisent avec les expressions anglaises et la musicalité de la phrase.

Vous pouvez leur proposer des thématiques du quotidien qu’ils connaissent déjà bien en français comme :

anglais au quotidien
  • la marchande à la caisse pour aborder les formules de politesse et les nombres,
  • le médecin qui aborde les différentes parties du corps et les maladies communes,
  • les courses alimentaires pour utiliser le champ sémantique des familles d’aliments,
  • le restaurant avec son menu et ses différents plats et boissons,
  • l’achat des vêtements en magasin pour apprendre les couleurs et les habits en fonction des saisons,
  • une visite au zoo ou à la ferme qui constitue une belle occasion de nommer les animaux sauvages et domestiques.

©Malgorzaka Bujalska Harrods London pour Unsplash

Le principe est simple. Commencez par inventer une histoire. Par exemple, un des membres de la famille (daddy, mummy, uncle, auntie, grand-pa, grand-ma…) propose une sortie en famille pour faire des courses ou aller au zoo (choisissez votre thème). Ensuite décidez d’une structure de phrase, par exemple : Let’s go shopping ! Let’s go to the zoo etc. Puis ajoutez une phrase interrogative de type : What do you see ?  I see two lions. Ou bien Do you like this shirt ? Yes, I like it very much ou No, I don’t like it. En vous appuyant sur votre imagination ainsi que sur des objets, figurines et peluches, vous déambulez dans le zoo ou le magasin ou vous vous rendez chez le médecin ou au restaurant. Petit conseil : veillez à toujours utiliser la même syntaxe et n’hésitez pas à mettre le ton pour rendre la scène plus vivante.

Parler dans une autre langue pendant les activités du quotidien et les loisirs

Dans la même veine, mais cette fois-ci non plus dans un monde imaginé mais dans la réalité, vous pouvez ménager des situations d’apprentissage de l’anglais. Voici quelques exemples de situations du quotidien qui s’y prêtent :

  • cuisiner : How do you make a chocolate cake ?
  • faire du sport : What can you do ? I can swim, I can jump etc.
  • jardiner : Can you see dandelions ?
  • faire le ménage (beaucoup plus amusant en anglais) : Can you clean the table ? the chair, the floor etc.
  • dessin : Can you draw a monkey ? What colour do you need to draw a frog ?

Comment apprendre l’anglais grâce à l’audio ?

L’audio est une entrée incontournable pour apprendre une langue. En effet, l’offre de contenus audio dédiés aux enfants est diversifiée tant dans ses thématiques et formats que dans l’âge ciblé. Concernant l’apprentissage des langues et de l’anglais en particulier, l’audio prend tout son sens. Car il permet de travailler la reconnaissance des sons, des accents, des unités de sens.

Hello pomme d'Api apprendre l'anglais avec l'audio

De plus, l’écoute d’histoires ou de chansons et comptines anglaises développe le sens du rythme et de la syntaxe de la phrase. Ici encore les structures répétitives favorisent les apprentissages et la mémorisation. De même, les rimes servent à identifier des mots et à établir des relations de sens entre eux. Par exemple, dans la comptine chantée Jelly on a plate, les trois aliments évoqués sont associés à un contenant (plate, jar, pan). Tandis que dans The finger family, l’enfant se familiarise avec la phrase interrogative (Where are you ? Here I am) et les formules de salutation (How do you do ?).

Ainsi, les comptines chantées Hello Pomme d’Api proposent des chansons du répertoire britannique pour les enfants d’âge maternel.

Lire des albums en anglais pour se familiariser avec des structures narratives simples

La lecture d’albums en anglais peut rebuter les plus jeunes qui craignent de ne rien y comprendre. C’est pourquoi, il faut choisir des ouvrages courts avec des illustrations qui captent l’attention et qui illustrent l’histoire. De cette façon, les enfants pourront comprendre ce qui se passe comme dans un album sans texte. Voici quelques exemples d’ouvrages à lire à partir de 4 ans.

lecture à voix haute d'albums en anglais
  • des classiques en version allégée : par exemple Sleeping Beauty et The Royal Broomstick de Heather Amery and Stephen Cartwright chez Usborne, collection First Stories

©Lauriane Albrecht

apprendre l'anglais avec des albums
  • des structures répétitives : My cat likes to hide in boxes de Eve Lutton illustrations de Lynley Dodd chez Puffin Books, A Dark, Dark Tale de Ruth Brown chez Red Fox ou encore What’s in the witch’s kitchen ? de Nick Sharratt chez Walker Books.

©Lauriane Albrecht

lire des livres en anglais
  • des albums avec des thématiques du quotidien : la série de Nick Butterworth chez Walker Books : My mum is fantastic et My dad is brilliant. Il existe aussi une version avec les grands-parents : My Grandma is Wonderfull et My Grandpa is Amazing

© Lauriane Albrecht

Activités ludiques et jeux de société pour apprendre une langue vivante

Dans les écoles, de nombreux enseignants utilisent des « flash cards » pour organiser de multiples jeux de mémorisation (voir le site dessinemoiunehistoire.net). On peut montrer la carte, nommer et faire répéter. On peut faire mimer le mot en le montrant pour garantir la compréhension orale. D’autre part, ces cartes souvent épaisses tiennent très bien contre un tableau ou un mur sans être fixées. En les disposant en ligne l’enfant peut les répéter de plus en plus vite, dans l’ordre ou de désordre. Il peut aussi deviner quelle carte a disparu ou laquelle est nouvelle.

Par ailleurs, il existe des jeux de 7 familles en anglais sur différentes thématiques (animaux, véhicules, les pays,…). De même, le jeu du loto peut aborder différents sujets en suivant toujours la même règle. Le plus jeune participant tire une image, la nomme et la montre aux autres. Si quelqu’un a cette image sur sa planche, il la prend et la pose dessus. Sinon l’image est replacée dans la pioche. Le premier qui a complété sa ou ses planches a gagné !

Ensuite , le principe du guessing game s’adapte aussi bien aux animaux, aux fruits, aux actions. Par exemple : I live in the mountains. I am very tall and strong and I like honey. I am…the bear. Même principe pour le fruit : I am yellow, I am very acid and you can drink me in a lemonade, I am the lemon.

Pour les plus grands, les crosswords sont un bon moyen d’appréhender l’orthographe des mots usuels. On en trouve de nombreux exemples en ligne comme sur le site du British Council (exemple de feuille d’exercices sur les fruits) pour les enfants à partir de 8 ans.

Eveil