Aller au contenu
Accueil > Le Blog de Merlin > Comment l’enceinte audio Merlin pour enfants a-t-elle été conçue en partenariat avec Elipson ?

Comment l’enceinte audio Merlin pour enfants a-t-elle été conçue en partenariat avec Elipson ?

« Dis, maman comment on fabrique une maison ? Et la lampe, comment elle fait de la lumière ? ».
Ça vous dit quelque chose ces questions glissées au moment du coucher ? Un peu pour nous retenir dans la chambre, beaucoup parce que finalement la curiosité du « comment ça marche » est le moteur du génie humain. Alors cette semaine, nous avons pensé à toutes les familles de petits curieux qui veulent tout savoir et tout comprendre sur la conception de l’enceinte Merlin.
Grâce à Vincent Laigle (Elipson), notre partenaire pour fabriquer l’enceinte, vous allez découvrir la genèse du projet ainsi que les différentes étapes de conception de Merlin. Un grand merci à lui de s’être prêté au jeu de l’interview.
Vous pourrez prochainement retrouver quelques extraits de l’entretien sur nos réseaux sociaux (Instagram et Facebook).

À quels critères l’enceinte audio Merlin devait-elle répondre à l’étape de la conception ?

“Tout d’abord, la première étape a consisté à se mettre d’accord, car l’enceinte Merlin est un produit novateur. Bien sûr il existe d’autres matériels audio concurrents, mais pas avec ce niveau d’exigence et de connectivité. Nous avions donc eu besoin en amont de mener une réflexion avec toutes les équipes.

Un des premiers critères que nous devions prendre en compte est celui des standards de production, des normes (norme EN-71 sur les jouets). Concernant les produits destinés aux enfants, nous devons veiller à la résistance de l’équipement en cas de choc. Ainsi, les composants doivent être particulièrement bien protégés pour qu’ils ne soient pas accessibles en cas de détérioration. Le niveau sonore doit également être limité à 80 DB selon la norme européenne.

Le second critère qui nous voulions mettre en avant était l’ergonomie de l’objet. Dès l’origine du projet, nous avions décidé qu’il y aurait une poignée intégrée pour que l’enceinte soit facile à transporter partout. De même, pour nous adapter à la tranche d’âge visée des 3-12 ans, nous souhaitions que tous les enfants puissent avoir la possibilité d’utiliser l’enceinte de façon autonome. Nous avons donc réfléchi aux boutons de commandes pour les réduire à un nombre minimum de touches (lecture/pause, avancer/reculer, monter/baisser le volume sonore, favori, allumer/éteindre). L’idée était vraiment qu’un enfant de 3 ans puisse se servir de l’enceinte facilement.

Par ailleurs, le choix des matériaux occupe aussi une place importante. L’enceinte doit être agréable au toucher.

Et le choix de la couleur se fait aussi en prenant en compte la pluralité des utilisateurs. Le projet Merlin avait comme axe prioritaire d’être fabriqué en France et d’être un objet durable qui suit l’enfant de 3 à 12 ans.

Une fois que toutes les équipes étaient d’accord sur le design, nous avons fait plusieurs prototypes.”

À quoi servent les tests avec les prototypes ?

“Ces prototypes nous ont permis dans un premier temps de tester le ressenti au niveau du toucher, de la préhension de l’objet en lui-même et de sa solidité. Ensuite, les équipes de Merlin ont mis en place des tests auprès d’utilisateurs. Des familles, enfants et parents, ont expérimenté le produit en situation réelle. Cela permet de contrôler le bon fonctionnement des commandes et d’observer les usages. En fonction de ces premières analyses, des modifications peuvent être apportées pour améliorer l’équipement.

C’est une étape de validation importante avant de passer à la phase du moule (injection plastique des différentes pièces) qui précède la fabrication en usine de l’enceinte. Pour cette étape, notre contrainte la plus importante est la disponibilité des composants dans un contexte actuel plutôt compliqué.”

Qu’est-ce qui a réclamé le plus de temps dans la conception de l’enceinte ?

“Tout d’abord, la conception de l’enceinte Merlin s’est déroulée en plusieurs étapes conduites en collaboration avec les équipes d’Elipson et celles de Merlin. On peut distinguer trois parties : esthétique/design avec notamment le choix des matériaux, électronique/logiciel et qualité du son.

Pour la partie design, cela a été assez vite, car nous sommes tombés rapidement d’accord. En revanche, le logiciel de l’enceinte a réclamé un temps plus long de conception. Nous avions cette particularité : le transfert des titres audio en Wifi sur l’enceinte via une application parentale.
L’équipe Merlin a longuement réfléchi à la question de la navigation et de la mise à jour de l’enceinte : car elle souhaitait que l’expérience soit optimale pour les enfants mais aussi pour les parents. Pour les enfants, la volonté était de proposer une navigation la plus simple et la plus intuitive possible. Côté parents, l’objectif était de leur faciliter la vie au quotidien avec une application performante, nomade et facile à utiliser. Une fois l’architecture de la navigation validée, des développeurs informatiques se sont attelés à la conception du logiciel de l’enceinte.”

Vincent Laigle, l’équipe Merlin et la première version de l’enceinte

Quelles sont les différentes étapes de fabrication de l’enceinte Merlin chez Elipson ?

“Notre société Elipson intervient à toutes les étapes de fabrication de l’enceinte Merlin, sur différents sites en France exclusivement. Les équipes de conception travaillent au Mans. Les cartes électroniques proviennent du Nord de la France. Les pièces plastiques et les cartons sont produits dans le Centre. Enfin, une équipe de 15 personnes officie à Saint Fargeau sur la chaîne d’assemblage.

Toute l’équipe d’assemblage

Nos équipes d’ingénieurs travaillent en amont sur tous les aspects de la conception. Premièrement, les ingénieurs matériaux s’occupent de la partie mécanique. Ce sont eux qui déterminent quel type de plastique utiliser pour assurer la robustesse de l’enceinte. Ils définissent la taille idéale de l’objet de manière à ce que tous les composants y trouvent leur place. Ensuite, les ingénieurs en développement informatique s’occupent de la partie logiciel.

Enfin, nous avons également des ingénieurs acousticiens qui optimisent le son de l’enceinte pour mettre en valeur tous les contenus audio de Merlin. En effet, les besoins ne sont pas forcément les mêmes entre les histoires et la musique. Cette dernière réclame une qualité irréprochable. C’est pour atteindre cette qualité d’écoute que l’équipe Merlin a fait appel à nous. En effet Elipson, créée en 1938, est la plus ancienne marque d’enceinte française. Elle a perduré jusqu’à aujourd’hui grâce à la qualité de sa production bien connue des professionnels du son. Ainsi, nous sommes l’entreprise qui a produit le plus de brevets pour les enceintes et le Hi-Fi.

Pour l’enceinte Merlin, les ingénieurs en acoustique ont développé un son performant et agréable adapté à tous les types de contenus présents sur l’enceinte. Un défi motivant quand on sait qu’il permet d’initier les jeunes oreilles et que rien de comparable ne leur avait été proposé jusqu’ici. La qualité du son de l’enceinte Merlin est vraiment un élément qui la distingue des autres enceintes et boites à histoires pour enfants du marché.”

Comment la société Elipson assure-t-elle la qualité de l’enceinte au moment de sa production ?

Tests de la carte électronique

“Nous disposons d’un contrôle qualité qui se déroule en plusieurs étapes pour tester les performances de l’enceinte en fin de ligne d’assemblage. Ce process très complet nous permet de s’assurer de la qualité optimale du produit grâce aux :

  • contrôle automatique des cartes électroniques par une série de tests : allumage (écran) et lecture (lancement d’un titre audio) ;
  • vérification du bon fonctionnement du haut-parleur ;
  • test de la prise jack pour le casque ;
  • attribution d’un numéro de série pour assurer le suivi et le service après-vente (indique la liste des composants, date de production).

D’ailleurs, à ce propos, nous avons également voulu développer un service après-vente disponible et efficace pour répondre aux demandes des utilisateurs. Notre site de Bourgogne reçoit, répare et réexpédie les enceintes dans des délais très satisfaisants pour les utilisateurs.”

Merci encore à Vincent Laigle de Elipson pour son partage !

La gazette de Merlin